Monétisation et respect sur le web défunt

Il semblerait que la mode soit aux articles militants pour encourager les acteurs du web à mettre le respect des utilisateurs en avant. Ainsi, Vitaly Friedman a écrit un très bel article sur Smashing Magazine : « Respect Always Comes First ».
Très bel article, certes, mais un commentaire résume parfaitement la situation : « I just heard a burst of laugh in the marketing department... » (Je viens d’entendre un éclat de rire dans le département marketing...).



Ne vous méprenez pas, chez Dead-Men, nous pensons que c’est une excellente chose. Le respect des utilisateurs et des visiteurs est dans l’ADN de notre structure depuis sa création.

Nous ne sommes cependant pas candides au point de penser qu’il s’agit d’une règle cardinale sur Internet.

Maladies, catastrophes naturelles et autres joyeusetés

Maladies et désastres : coquin de sort


Entre DW Juliette tombée malade en écopant sa maison inondée, DM JM qui a la grippe et DM Paul qui est au Japon, nous espérons du fond du cœur que vous pardonnerez un certain ralentissement d’activité au sein de Dead-Men.


Parce que même si ce n’est pas le cas, ça ne va pas changer grand-chose.



Catherine Deneuve, les gens et le féminisme

D’habitude, je ne suis pas du genre à m’exprimer, sauf sous la menace. Je ne déteste rien de plus que les gens qui donnent leur avis à tout bout de champ alors que tout le monde s’en fiche.
Toutefois, je dois admettre que depuis quelque temps l’actualité me balance troll sur troll et que je ne peux pas résister. Si d’habitude je développe une bonne immunité au troll, là Catherine Deneuve a balayé mes fortifications avec ses signataires et sa tribune.

Catherine Deneuve à Monaco, en décembre 2017. VALERY HACHE/AFP

Nouveauté : l'ebook de Violette Anthémis Le Tapin de Noël

Pour (deux semaines après) Noël, Dead Woman Sonia vous offre — et c’est une façon de parler — une toute nouvelle histoire de Violette Anthémis sobrement et intelligemment intitulée Le tapin de Noël.


Violette Anthémis : Le tapin de Noël

Et je suis fière de vous annoncer que je n’ai aucunement participé à sa réalisation. D’ailleurs, je ne l’ai même pas lue. Pour être franche, si Dead Woman Sonia n’était pas occupée à se faire fouetter les fesses à coups de ceinture Dior, c’est elle qui écrirait ce billet.


Clitoridiennes ou vaginales, on se pose encore la question ?

Dimanche matin, au lieu de travailler, je lisais Le Monde au lieu d’un vrai journal, à la terrasse d’un bistrot au lieu de chez moi. Sur mon téléphone au lieu de la version papier. Aussi, il faisait un temps dégueulasse au lieu de faire beau.

Brèfle.


Je suis tombé sur un énième article concernant le plaisir des femmes : Clitoridiennes de tous les pays, unissez-vous ! par Maïa Mazaurette.

Je dis énième tout simplement parce qu’ils sont légion. Et que, comme le souligne Maïa Mazaurette dans son billet, ces « faits médicaux n’ont pourtant aucun impact sur nos pratiques. »

L’Origine du monde de Gustave Courbet : un aller simple pour le bannissement sur Facebook