lundi 27 février 2017

Violette Anthémis - post update

Diantre !
Tout a changé ! Rien n’est plus pareil !

« Où est passée Violette ? » entends-je dans la rue, dans la bouche de citoyens paniqués.




Qu’est-il advenu de Violette Anthémis ?


En deux mots, Violette Anthémis a regagné le giron de dead-men.fr. Très officiellement. Et de façon très permanente.
Et sa formule a totalement changé.

Les changements du site web


Violette Anthémis est désormais intégrée à Dead-Men à part entière. Techniquement, elle est devenue un sous-dossier plutôt qu’un sous-domaine.

Nous avons aussi éliminé le système des galeries, qui ne fonctionnait pas très bien, pour les intégrer dans des versions « Cheesecake » illustrées des nouvelles. Les nouvelles de base restent gratuites, mais les versions Cheesecake sont payantes, à moins d’un euro pièce.
Du moins, elles le seront aussitôt un système de boutique mis en place.

Les goodies sexy ont été intégrées dans la boutique. Pas de panique, même si nous avons un peu épuré la liste, les produits sont toujours présents.
Accessoirement, nous cherchons aussi un moyen de nous passer de DeviantArt, mais c’est loin d’être une priorité.

La fin des réseaux sociaux


Les comptes Facebook et Google Plus propres à Violette Anthémis ont été purement et simplement supprimés. Sans autre forme de jugement.

Mais pourquoi avoir tout changé ?


Il y a plusieurs raisons.

  1. Violette Anthémis a été imaginée pour combler une période difficile et rentrer de quoi éviter de perdre de l’argent. C’est chose faite, maintenant, les choses reprennent leur cours. Comme nous ne voulions pas effacer tout ce qui a été fait, nous l’avons simplement rapatrié.
  2. Violette Anthémis demandait beaucoup de travail pour un projet secondaire, ce qui ralentissait tout le monde. En intégrant Violette à www.dead-men.fr, nous réalisons un gain de temps substantiel. Ainsi que des économies. Et vu notre budget, ce n’est pas négligeable.
  3. La dernière raison est beaucoup plus personnelle. Miss Edith Oswald souffrait de l’indélicatesse de nombreux internautes et autres personnes. Nous avons donc décidé de restreindre l’accès aux visuels où elle apparaît nue.


Maintenant que la pédale a été levée sur Violette Anthémis, Dead-Men va se consacrer pleinement à tout ce qui a été laissé en chantier depuis trop longtemps, comme Dead Men's Tales.
Bien entendu, le travail n’est pas terminé sur le site web, et Dead Man JM va poursuivre son œuvre maléfique pour vous apporter l’ensemble de ce que nous avons à vous offrir dans des conditions optimales, tout en respectant votre vie privée. Et dès qu’il s’agit de mettre en ligne une boutique, c’est un challenge !


Dead Woman Sonia

samedi 21 janvier 2017

Le courrier des lecteurs, deuxième vague

Quoi de mieux pour commencer 2017 qu’un bon (pas si) vieux courrier des lecteurs ?
J’admets que depuis le dernier article, nous n’avons pas croulé sous les emails. Beaucoup de vœux (ce qui fait toujours plaisir), à notre grande surprise ; car après vérification, nous n’en avions reçu que très peu les années précédentes. J’en déduis avec émotion que nombre d’entre vous ont adopté Violette au sein de leur famille et lui ont fait une place dans leur cœur auprès de Jésus Christ et Mickey Mouse.
Mais je m’emballe.
Peu de véritable courrier, disais-je donc, mais du courrier de qualité. Et, précisons-le, aucun du type « t’es trop bonne, où c’est que je peux te mettre dans les fesses lol ? » comme c’est fréquent.


lundi 14 novembre 2016

Le courrier des lecteurs

Ah !
Voilà quelque chose que je voulais faire depuis longtemps et que j’ai toujours reporté.
Pas qu’on reçoive des tonnes de mails, mais tout de même, quelques-uns. Et en bonne lectrice des revues féminines qui nous expliquent comment être de parfaites femmes au foyer, à être belles et à fermer nos gueules, j’ai toujours aimé lire le courrier des lectrices (généralement rédigé par la rédaction en personne).
Dans le train.
Oui, parce que je ne lis Elle et Closer que dans le train.
C’est pour ça que généralement, je prends l’avion.

Violette Anthémis : courrier

dimanche 6 novembre 2016

La charmante Lada Lyumos incarne Shani et Keira Metz des jeux The Witcher

Lada Lyumos est une jeune femme russe d’une vingtaine d’années, avec un visage d’ange et passionnée de cosplay. Vous savez, ce loisir créatif proche du déguisement, qui consiste à incarner des personnages fictifs. Ça fait un moment que la belle sévit dans le domaine, et elle en est déjà à trois sets sur les héroïnes secondaires de The Witcher, plus particulièrement Shani et Keira Metz.


Ceux qui sont familiers avec la série de livres d’Andrzej Sapkowski ou les (excellents) jeux vidéos qui s’en inspirent connaissent l’orientation très sexuelle de cet univers. Il n’est donc pas surprenant que Lyumos apparaisse régulièrement dans son plus simple appareil (c’est à dire nue, pour les moteurs de recherche et les illettrés).


Shani et Keira par Luymos : un coup de cœur


D’habitude, nous ne sommes guère friands de cosplays, et nous parlons rarement de ce qui est extérieur à Dead-Men. Toutefois, la série de photographies de Lada Lyumos a fait l’unanimité au sein de l’équipe ! Au point que nous avons décidé de vous faire partager cette découverte.
Pourquoi ? Tout simplement parce que le travail de Lyumos va au-delà du simple cosplay érotique : elle s’approprie un univers, avec ses codes, et nous offre un travail remarquable. Photographie, post-traitement, etc. Tout est aux petits oignons.
Et nous, on aime les oignons.

D’une certaine façon, avec ses cosplays nus de Shani et de Keira MetzLyumos fait tout l’inverse de ce que nous avons réalisé avec Violette Anthémis :
  • Lyumos propose un travail léché, travaillé à l’extrême, poétique, fidèle au matériau source, très sérieux et professionnel.
  • Violette Anthémis est une farce, une parodie de ce que se pratique régulièrement sur Internet, avec un côté DIY et voyeur volontairement exagéré.
Lada Luymos a publié à ce jour trois sets : un sur Shani (visible à cette adresse, contient de la nudité), et deux autres sur Keira Metz (le premier est disponible via ce lien — attention, elle y est nue —, le second en passant par ici). Franchement, même si l’univers de The Witcher vous laisse indifférent, ça vaut le détour.


Nouveau projet et appel aux dons


Et gâteau sous la cerise, Luymos a annoncé un nouveau projet, toujours basé sur The Witcher. Elle y sera nue, avec beaucoup d’effets visuels : elle parle de 3ds Max. C’est pourquoi elle y lance un appel aux dons.
Et si plein de gens donnaient un petit quelque chose, et bien ça ferait l’affaire en un rien de temps. La belle a déclaré qu’elle commencerait à travailler sur le contenu dès les $500 atteints. Vous pouvez simplement faire un virement sur le compte PayPal shani-red-heart@rambler.ru, ou lire son annonce (en anglais) ET faire un virement sur le compte PayPal shani-red-heart@rambler.ru.

L’internaute est généralement radin, habitué au tout gratuit qu’il est. Mais nous espérons sincèrement qu’elle y arrivera et que, parmi vous, se concentre la crème de l’élite capable de comprendre que quelques euros, ça ne coûte rien et ça peut faire beaucoup.

En attendant, vous pouvez vous régaler avec la série sur Shani et celles sur Keira Metz.

Lada Lyumos, les cosplays sexy sur l'univers de The Witcher


Shani


Andrzej Sapkowski décrit Shani comme une jeune étudiante en médecine, aux cheveux d’un roux sombre coupés juste au-dessous des oreilles. C’est une personne passionnée et généreuse.


Keira Metz


Keira Metz est une magicienne. Petite, menue, blonde, courageuse, fière et redoutable. Comme toutes les magiciennes de l’univers de The Witcher, elle n’hésite pas à manipuler son entourage.

Premier set : Keira Metz



Deuxième set : Keira Metz — Velen